Aller au contenu principal

2 avril 2013

6

LES TABLEAUX DE BORD: L’AFFAIRE DES TI OU DES FINANCES?

par moncherwatson
Find the best

On retrouve sur le marché de plus en plus d’outils qui permettent à des professionnels, qui ne sont pas des experts en TI, de configurer et de personnaliser des outils d’intelligence d’affaires, comme des tableaux de bord de gestion. Cette réalité est somme toute assez nouvelle et s’accentue au fil du temps. Plusieurs fournisseurs de logiciels développent leurs outils en ayant en tête de les rendre accessibles et « manipulables » par le grand public. Alors, que devient le rôle des TI dans l’implantation d’un outil d’intelligence d’affaires?

.

D’abord, qu’est-ce que l’intelligence d’affaires?

L’intelligence d’affaires, comme je l’ai déjà mentionné sur ce blogue, c’est l’art de transformer les données brutes de l’entreprise, en information utile à la prise de décision. Bien que l’intelligence d’affaires a toujours existé, on en entend parler de plus en plus parler parce que les entreprises ont recours à de plus en plus de systèmes et donc à de plus en plus de données.

.

Données

.

Quel est le rôle des tableaux de bord en intelligence d’affaires?

Les tableaux de bord, ce sont des outils, qui permet de lire l’information tirée de l’intelligence d’affaires d’une entreprise. Pour qu’un tableau de bord soit efficace, il doit présenter les indicateurs de performance critiques de l’entreprise et pouvoir être mis à jour en temps réel. De plus, l’utilisateur d’un bon tableau de bord ne devrait pas avoir à performer ses propres analyses. Le tableau de bord devrait lui présenter directement des conclusions. C’est à partir de ces conclusions que les décideurs pourront prendre des décisions judicieuses.

.

Rivalité TI et Finances

Par le passé, il y a toujours eu une certaine rivalité entre les gens de TI et les gens de Finances en entreprise, en ce qui a trait aux projets de tableaux de bord de gestion. Bien qu’encore aujourd’hui, dans plusieurs cas, l’expertise des TI est nécessaire pour implanter les tableaux de bord (volet technique), les Finances jouent toujours un rôle primordial dans ce processus. C’est l’équipe des Finances qui doit élaborer le contenu du tableau de bord et bien que les gens de TI soient souvent les seuls (mais de moins en moins) à pouvoir réaliser techniquement les demandes de l’équipe des Finances, c’est elle qui doit amener le « business sens » dans tout ce processus. Cette rivalité ne devrait donc pas exister et il devrait plutôt naître une relation de collaboration entre les deux expertises.

.

Rôle des TI

Les projets de tableaux de bord de gestion ne devraient pas, à mon avis, être menés par l’équipe des TI. L’équipe des TI devrait simplement être en charge de l’implantation de l’outil et de tout le volet technique. Bien sûr, elle peut également faire des recommandations « techniques » mais le processus devrait être mené par l’équipe des Finances.

.

Rôle des Finances

L’équipe des Finances sera celle qui devra déterminer les indicateurs de performance à inclure dans le tableau de bord et à définir les différentes dimensions que devrait avoir le tableau de bord, ainsi que les différents paramètres, selon les objectifs poursuivis par l’entreprise.

.

Les outils d’intelligence d’affaires en 2013

Comme je le mentionnais en introduction, il existe, en 2013, de nombreux outils qui sont de plus en plus orientés « self-service » mais attention, il est faux de dire que « n’importe qui » peut efficacement implanter de tels outils. Il faut quand même une bonne connaissance des bases de données et de l’informatique en général.  À titre d’exemple, Powperpivot est à mon avis un outil de tableau de bord très performant, qui ne nécessite pas l’intervention d’une équipe de TI. En revanche, d’autres outils seront plus efficacement implantés avec le soutien technique des TI, mais toujours avec une implication primordiale de l’équipe des Finances.

.

Sources d’outils d’intelligence d’affaires

Si Excel et/ou Powerpivot ne vous convient pas pour vos tableaux de bord, voici un site qui pourra vous aider à explorer les différents outils d’intelligence d’affaires sur le marché.

Find the best

http://business-intelligence.findthebest.com/

.

Accédez également à un exemple de tableau de bord élaboré dans Excel.

.

Vous aimez cet article?

Je vous invite à le partager dans vos différents réseaux sociaux et également à laisser un commentaire plus bas.

.

Sophie Marchand, M.Sc., CPA, CGA

514-605-7112

 

6 Commentaires Poster un commentaire
  1. avr 2 2013

    Merci Sophie pour cet article des plus intéressants!

    Répondre
  2. David Morency
    avr 2 2013

    Très intéressant comme article. Selon moi, il manque une pièce de casse-tête. Dans l’organisme où je travaille, nous avons une boîte de pilotage de système. Cette boîte est indépendante des TI et son rôle est d’orienter, de guider et de coordonner les activités des acteurs impliqués dans l’exploitation, la maintenance et l’évolution des systèmes comme l’entrepôt de données. Un genre de traducteur de besoins d’affaires et de langage TI avec une préoccupation des impacts sur la vision d’affaire de l’organisation.

    Répondre
    • avr 3 2013

      Bonjour David,

      Effectivement, si les gens de finance (manque de compétences informatiques) et les gens de TI (manque de business sens) n’arrivent pas à utiliser un vocabulaire commun, un SME (subject matter expert) sera souvent un atout essentiel dans le projet.

      Merci pour votre apport.

      Au plaisir,

      Sophie

      Répondre
  3. avr 4 2013

    Je crois moi aussi, que implantation de tableaux de bord doit se faire en collaboration avec le département concerné et les TI. Nous commercialisons la plateforme de communication X2O Media qui permet entre autre de créer des tableaux dynamiques qui peuvent être poussez sur une multitude de plateformes. Je vous invite à visiter notre site web pour en savoir plus. meltingicecube.com

    Répondre
  4. avr 8 2013

    Bonjour David et Sophie, conversation intéressante pour moi puisque j’ai travaillé des « deux côtés de la clotûre » et les outils ont communément des barrières techniques. Les TI se plaignent qu’ils perdent le contrôle des environnement et surtout du poste de travail. Comment arrimer les deux visions? D’abord, il faut sortir du poste de travail dans un lieu sécure sans impacter les autres applications. Il faut aussi s’assurer d’une connectivité avec les entrepôts et bases de données pour garder une synchronisation en temps réelle. SOLUTION: Optez pour une solution infonuagique. Avantages: Les TI sont contents, ils ont peu ou pas de maintenance à faire et l’environnement est contrôlé. Pour les utilisateurs, il existe maintenant des outils de rapports et tableaux de bord(BI) très puissant qui sont intrinsèque au déploiement de ces solutions. La interfaces comptables sont matures et récupèrent les données à toutes les heures ou toutes les 5 minutes. C’est vraiement mieux que le vieux modèle de données et systèmes locaux. Mon expérience: Je suis assé par le Soutien TI , en passant par les Finances et Gestion des investissements, les projets ERP et la consultation. Aujourd’hui, je prône une approche beaucoup plus minimaliste et agile pour les utilisateurs. Consultez moi sans obligation et vous recevrez un estimé de travaux rapidement.

    Répondre
  5. avr 15 2013

    Merci pour vos publications c’est très intéressant.

    Voici un cas vécu dans un organisme public qui gère 3 à 4 milliards $ de budget et de dépense par an. La réponse à la question dans ce cas, les deux: TI et Finance.

    L’apport des TI est de fournir un modèle de données performant et simple: Démocratiser l’accès aux données. Le client à un petit schéma étoile de 25 millions d’enregistrements avec une douzaine de dimensions. Il est rafraîchi tous les jours (pourrait être plus fréquent). L’unique étoile intègre plusieurs mesures par exemple le budget, le réel et l’engagement pour permettre de faire de simples calculs, mais critique, comme le montant d’argent disponible en un temps donné. Toutes les requêtes sont performantes et réalisées en direct par les utilisateurs sur l’unique source de données.

    Lorsque ce modèle de données est disponible, il peut être utilisé dans une panoplie d’outils UTILISATEURS. Dans notre cas, ce fut un ancien outil BI (au moins 20 ans d’existence): Oracle Discoverer. Le modèle de données simple et performant permet de choisir tout autre outil BI UTILISATEUR comme Cognos, OBIEE, Microstrategy ou l’étoile montante à Québec Tableau Software (voir le rapport de Gartner).

    L’apport des finances (ou tout autre groupe d’utilisateurs) : Créer les rapports, KPI et tableau de bord à partir du modèle de données et de leur outil BI UTILISATEUR favori. Ainsi le comptoir de données des ressources financières élaboré pour une direction générale est utilisé pour l’ensemble de l’organisation (ministre, direction générale, direction, service, par projet, entité, type de budget en fait toutes les dimensions selon le niveau désiré de la hiérarchie de ces dimensions). Tous ces utilisateurs peuvent utiliser les rapports corporatifs comme modèle et les adapter à leur niveau grâce aux dimensions conformes de l’étoile.

    Pour plus de détail, vous pouvez consulter cet article: Facteur de succès pour les utilisateurs : Entrepôt de données déployées à l’ensemble du Québec

    http://panorama-technologies.blogspot.ca/2013/04/facteur-de-succes-pour-les-utilisateurs.html

    François Bouffard
    Panorama Technologies

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

S'abonner aux commentaires

%d blogueurs aiment cette page :