Aller au contenu principal

12 août 2011

COMMENT PERMETTRE À VOTRE ENTREPRISE DE S’ADAPTER À UNE ÉCONOMIE CHANCELANTE

par Sophie Marchand
Prévisions financières 2

Dans un article intitulé The Role of the CFO – Balancing internal and external requirements publié ce mois-ci par PriceWaterHouseCoopers, en collaboration avec Tagetik, on peut lire qu’il y a un besoin de plus en plus présent chez les dirigeants d’entreprises pour des outils de prévisions flexibles et des rapports instantanés.

En ces temps d’instabilité économique, les dirigeants d’entreprise sont appelés à modifier leurs stratégies pour réagir aux événements et par conséquent, ils doivent affronter un lot de problématiques inattendues qui absorbe une quantité importante de ressources.

PWC nous apprend que les dirigeants d’entreprise réalisent maintenant qu’il est préférable de prévoir de tels scénarios économiques et d’envisager à priori des solutions de rechange avant d’être confrontés aux événements. Ils souhaitent ainsi pouvoir réorienter rapidement et efficacement leurs activités en cas de turbulence et par-dessus tout, pouvoir communiquer l’information rapidement à travers l’organisation. Pour cela, ils doivent d’abord avoir un plan, prévu à l’avance.

Les résultats du 14ième sondage de PWC auprès des dirigeants d’entreprise montre que 71% des CEO sont encore inquiets face à l’incertitude économique et la volatilité des marchés. Ils sentent donc le besoin de prévoir, détecter et analyser les tendances émergentes dans leur entreprise. Pour ce faire, ils doivent adopter une structure de rapports de gestion qui livrent rapidement une information fiable aux preneurs de décisions et ce, à tous les paliers de l’entreprise.

Il y a quelques temps, je vous parlais des 5 caractéristiques essentielles des bons outils d’aide à la prise de décision. L’une de ces caractéristiques portait justement sur la souplesse et le caractère dynamique, permettant de générer des réponses instantanées à des questions d’affaires importantes. Je vous ai également parlé des bases d’un bon modèle financier, qui doit répondre aux questions de type qu’adviendrait-il si…

Lorsque votre entreprise possède de tels outils et est en mesure de prévoir les conséquences de scénarios inattendus, elle a tout en mains pour surmonter les soubresauts d’une économie instable. Par exemple, elle est capable de constater l’impact qu’aurait une baisse de ventes considérable sur ses bénéfices et peut tester différentes avenues pour maintenir sa santé financière dans de telles situations.

.

Sophie Marchand, M.Sc., CGA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Souscrire aux commentaires

%d bloggers like this: